JMAssociés
JMAssociés

La Minute Coaching

"La Minute Coaching" regroupe des textes, vidéos, images

en lien avec le développement personnel.

Toutes les semaines, une nouvelle publication !

 

Bonne lecture !

Publication du 12 décembre 2017

 

Rappelez-vous que l'unique personne qui vous accompagne toute votre vie,
c'est vous-même !
Soyez vivants dans tout ce que vous faites.

 

Publication du 28 novembre 2017

Le jour où je me suis aimé pour de vrai…

Texte de Charlie Chaplin

 

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai compris qu’en toutes circonstances,
j’étais à la bonne place, au bon moment.
Et alors, j’ai pu me relaxer.
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle estime de soi.

 

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai pu percevoir que mon anxiété et ma souffrance émotionnelle
n’étaient rien d’autre qu’un signal
lorsque je vais à l’encontre de mes convictions.
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle authenticité

 

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai cessé de vouloir une vie différente,
et j’ai commencé à voir que tout ce qui m’arrive contribue
à ma croissance personnelle.
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle maturité.

 

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai commencé à percevoir l’abus dans le fait de forcer une situation,
ou une personne,
dans le seul but d’obtenir ce que je veux, sachant très bien
que ni la personne ni moi-même ne sommes prêts,
et que ce n’est pas le moment.
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle respect.

 

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai commencé à me libérer de tout ce qui ne m’était pas salutaire :
personnes, situations, tout ce qui baissait mon énergie.
Au début, ma raison appelait ça de l’égoïsme.
Aujourd’hui, je sais que ça s’appelle amour-propre.

 

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai cessé d’avoir peur du temps libre et j’ai arrêté de faire des grands plans.
Aujourd’hui, je fais ce qui est correct, ce que j’aime,
quand ça me plait et à mon rythme.
Aujourd’hui, j’appelle ça simplicité.

 

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai cessé de chercher à toujours avoir raison,
et je me suis rendu compte de toutes les fois où je me suis trompé.
Aujourd’hui, j’ai découvert l’humilité.

 

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai cessé de revivre le passé et de me préoccuper de l’avenir.
Aujourd’hui, je vis au présent, là où toute la vie se passe.
Aujourd’hui, je vis une seule journée à la fois, et ça s’appelle plénitude.

 

Le jour où je me suis aimé pour de vrai,
j’ai compris que ma tête pouvait me tromper et me décevoir.
Mais si je la mets au service de mon cœur,
Elle devient un allié très précieux.

Publication du 14 novembre 2017

 

"Je pense que c'est là le meilleur des conseils: Pensez constamment à comment vous pourriez mieux faire les choses et remettez-vous personnellement en question. Pas seulement dans votre façon de faire, mais bien dans votre façon d'être." 

 

Elson Musk

Publication du 26 octobre 2017

 

"Le vieux sage dit à l'Empereur : ta pensée est limitée,

pourtant tout ce que tu es capable d'imaginer peut exister. 

Il n'y a rien qui soit impossible"

Fun Chang

 

Publication du 13 octobre 2017

 

"Face à la roche, le ruisseau l'emporte toujours. Non par la force, mais par la persévérance." 
Jackson Brown

Petite citation de François Lemay lors de sa conférence à Lyon

le 22 septembre 2017 

 

"Nous sommes à la source de tout ce qui se présente dans notre vie"

Publication du 4 septembre 2017 

 

"Agir, ça change tout !! "

 

Alors, à quoi vous penser quand vous voyez cette phrase ? 

  • Agir en quoi ? 
  • Agir pourquoi ? 
  • Quels changements cela vous apporterez à vous et à votre environnement ?
  • Que pourriez-vous faire dès maintenant pour commencer à agir ? 

 

Publication du 28 août 2017

Les peurs

 

"Souviens-toi que cette partie en toi qui a peur est convaincue de te protéger."

 

1. Quelles sont vos peurs ?

2. De quoi vous protégent-elles ? 

3. Vos peurs sont-elles dans la réalité ou dans votre imaginaire ? 

 

Publication du 21 août 2017

Nos émotions

 

" Il n'existe pas de bonnes ou de mauvaises émotions. C'est ce que l'on va donner comme sens à l'émotion qui en fera une émotion agréable ou désagréable. Toutes les émotions ont une valeur importante, sans connotation." Jeanne Siaud-Facchin.

 

1. Pour vous, quelles seraient vos émotions négatives et positives ? 

2. Dès que vous ressentez une émotion que vous avez connoté négativement, posez-vous cette question :

- Quel sens donnez-vous à cette émotion ? 

Publication du 16 août 2017

Nous dirigeons notre vie

 

"Vous êtes seul maître de votre avenir, tout dépend de ce que vous croyez"

 

  1. Comment cette phrase résonne en vous ? 
  2. En quoi vous êtes maître de votre avenir ? 
  3. Que vous faudrait-il comme ressource pour croire en vous ? 

Publication du 7 août 2017

Nous sommes des étoiles filantes

 

"Quand nous voyons une étoile filante, nous faisons un voeux. Mais nous sommes tous et toutes des étoiles filantes, nous sommes simplement de passage sur cette Terre. Alors, puisque nous sommes des étoiles filantes, nous avons tout le potentiel pour réaliser nos voeux. Nous devons choisir de croire en nous et de croire en nos rêves..."

 

1. Alors, quels seraient vos voeux ? 

2. Imaginez, vous croyez en vous et en vos rêves, quels stratégies pourriez-vous mettre en place pour réaliser vos voeux?

 

Bonne semaine ! =)

 

Publication du 24 juillet 2017

Et si on voyait ensemble la vie de manière plus optimiste ? 

 

Notez, tous les soirs, 5 situations positives que vous avez vécues, réalisées, etc, de votre journée sur un post-it. Accrochez-le par exemple sur le miroir de votre salle de bain. 

 

Ainsi, vous irez vous coucher avec 5 choses positives dans votre tête et vous commencerez votre journée du lendemain par 5 choses positives aussi. 

 

Les situations positives sont souvent les moments les plus simples... ;)

 

Bonne semaine et bon courage !! =)

Publication du 17 juillet 2017

Exercice en lien avec une citation 

 

"Il n'y a pas de performance, d'efficacité, de véritable capacité de décision et d'action sans la liberté d'abandonner ses convictions, de raisonner en dehors de tout ce que nous avons appris, de tout ce qui nous a conditionnés à être ce que nous sommes." 

Bertrand Piccard

 

Quand nous restons dans notre zone de confort, donc dans nos convictions et nos conditionnements, nous agissons de manière automatique, or, pour être libre "nous devons être capable de voler dans toutes les directions". 

 

Objectifs : sortir de sa zone de confort et être libre dans nos prises de décision. 

 

Exercice :

Quand on vous pose une question, avant de répondre, demandez-vous :

"Quelle serait ma façon automatique de réagir, et comment pourrais-je faire le contraire?"

 

Bon courage et Bonne semaine ! 

 

 

Publication du 7 juillet 2017

Gestion du stress

 

"Nous percevons plus facilement les choses que nous nous attendons à percevoir, particulièrement celles que nous craignons ! 

Nos impressions sont donc souvent fausses. Il vaut mieux, dans la gestion du stress, prendre l'habitude d'observer les faits plutôt que nos impressions et interprétations sur les faits. 

 

Une personne anxieuse :

- pensera souvent sur elle-même: "Pourvu que j'y arrive, que je sois assez compétent."

- verra les autres et l'environnement comme plutôt menaçants.

- percevra l'avenir comme imprévisible."

 

Publication du 26 juin 2017

"Fais-toi confiance" de Isabelle Filliozat

 

Les mots à vous dire et à dire sans modération à vos enfants

Murmurez-vous ces messages importants :

 

Je suis capable.

Je peux le faire.

J'ai les ressources en moi pour réussir.

J'ai le droit d'échouer.

Il est important de se tromper pour apprendre.

Plus je fais plus je deviens compétent.

J'ai le droit de ne pas être parfait.

J'ai le droit de faire des erreurs.

J'ai le droit d'échouer et de me relever.

Publication du 15 mai 2017

 

"Faire confiance, c'est le secret du bien vivre.
S'abandonner au processus universel et faire confiance à l'univers sans céder à l'ego qui veut tout contrôler, tout planifier et qui voudrait contrôler les résultats. Il faut laisser les choses arriver naturellement, tu seras surpris.
Il y aura des miracles. Fais confiance au monde, à toi-même et aux autres,
fais confiance à l'univers, et coule avec le courant.
Si tu coules avec le courant de l'univers, tu améliores l'univers, et l'univers t'améliorera. Tu enrichiras l'univers et l'univers t'enrichiras.
La clef, c'est de faire confiance." 
En quête de Sens

 

ATELIER PARTICIPATIF A LA GIRAFFE !

Mieux se connaître grâce aux outils du coaching

« Le coaching est l’art d’aider une personne à trouver ses propres solutions ».
C’est une dynamique orientée « action » et « solution » dont le but est de vous faire atteindre vos propres objectifs dans une relation d’accompagnement et de bienveillance.
Margot André, diplômée d’une licence en psychologie, coach certifiée en développement personnel à Saint-Junien et consultante dans l’entreprise JM Associés, vous propose un atelier participatif.
Exercices de coaching, découverte d’outils : guidé(e) par une professionnelle venez lever le voile et vous (re)découvrir.
Ce premier atelier est la base pour une découverte de soi : il vous permettra de vous recentrer un instant sur vous-même.
Parce que mieux se connaitre permet de mieux communiquer, un deuxième atelier dans l’année, sur le thème de la communication, viendra compléter cette découverte : « comment adapter notre discours à la personnalité de nos interlocuteurs ? ».

Départ le 11 mai à 19h15 pour une heure trente de réflexion sur vous-même.
Prix : 5euros / Places limitées

 

Publication du 14 avril 2017

Les croyances

 

Pensez-vous vraiment que :

- Vous ne pouvez pas montrer que parfois vous n'arrivez pas à faire les choses sinon ce serait un signe de faiblesse ?

- Vous devez vous montrer toujours performant ?

- Si vos collègues pense que votre travail n'est pas parfait, alors vous allez être mal vu et vous allez donc vous faire virer ?

- Si vous demandez de l'aide, cela voudrait dire que vous n'êtes pas à la hauteur ?

Publication du 4 avril 2017

LA stratégie

 

"On veut tous vivre dans le Bonheur... le seul problème, c'est de trouver LA stratégie pour y parvenir..."

David Lefrançois

Publication du 28 mars 2017

Transformer le négatif en positif.

 

"La plupart des choses auxquelles on colle l'étiquette de "négatives" sont en fait des cadeaux de l'existence qui nous permettent d'avancer."
Laurent Gounelle

Publication du 8 mars 2017

Citation de Lise Bourbeau

 

"Etre soi, c’est SAVOIR ce que nous voulons en sentant ce qui nous est bénéfique, même si les autres n’approuvent pas nos choix."

Publication du 27 février 2017

Extrait de Talmud

 

Surveille tes pensées, car elles deviennent tes mots.
Surveille tes mots, car ils deviennent tes actions.
Surveille tes actions, car elles deviennent tes habitudes.
Surveille tes habitudes, car elles deviennent ton caractère.
Surveille ton caractère, car il devient ton destin.

¨Publication du 22 février 2017

Vivre pour vivre

 

"Dans nos actions, soyons animés par le désir de contribuer à la vie plutôt que par la peur, la culpabilité, la honte ou l'obligation".

Publication du 13 février 2017

Je suis unique

 

Dans la pièce de Herb Gardner intitulée "Des clowns par milliers" le protagoniste refuse de laisser partir son neveu de douze ans à l'Assistance publique car, déclare-t-il: "Je veux qu'il sache exactement quelle est cette chose qui le rend unique, sinon, lorsqu'elle commencera à lui échapper, il ne s'en apercevra pas. Je veux qu'il garde les yeux ouverts et... qu'il voie... les possibilités illimitées qui s'offrent à lui. Je veux qu'il sache que cela vaut bien la peine de bousculer un peu le monde lorsqu'on le peut. Et je veux qu'il connaisse l'importante raison, subtile et dissimulée, pour laquelle il est arrivé sur terre sous la forme d'un être humain et non d'une chaise."

Publication du 6 février 2017

Nous sommes uniques...

 

Dans la pièce de Herb Gardner intitulée "Des clowns par milliers" le protagoniste refuse de laisser partir son neveu de douze ans à l'Assistance publique car, déclare-t-il: "Je veux qu'il sache exactement quelle est cette chose qui le rend unique, sinon, lorsqu'elle commencera à lui échapper, il ne s'en apercevra pas. Je veux qu'il garde les yeux ouverts et... qu'il voie... les possibilités illimitées qui s'offrent à lui. Je veux qu'il sache que cela vaut bien la peine de bousculer un peu le monde lorsqu'on le peut. Et je veux qu'il connaisse l'importante raison, subtile et dissimulée, pour laquelle il est arrivé sur terre sous la forme d'un être humain et non d'une chaise."

Publication du 27 janvier 2017

Modifier les interprétations

 

"Nos émotions découlent de notre façon d'interpréter les évènements qui arrivent. Or, ce sont souvent nos raccourcis mentaux qui nous dictent ces interprétations. Plutôt que de réfléchir posément, des pensées automatiques jaillissent dans notre esprit et activent des émotions qui n'ont pas lieu d'être, c'est-à-dire sans lien avec nos besoins réels, nous faisons réagir impulsivement.
Par exemple, que ressentez-vous si un automobiliste vous coupe outrageusement la priorité? De la contrariété? De la colère? De la rage?
Mais surtout, que vous dites-vous à ce moment précis? Quelle est la première pensée qui vous traverse l'esprit?
"Quel imbécile!"? "Quel chauffard!"?
Ces pensées automatiques sont responsables de la nature et de l'intensité de l'émotion ressentie.
Imaginez maintenant que la personne qui vous a coupé la priorité soit un médecin appelé en urgence sur le lieu d'un accident. Que se passe-t-il avec votre émotion?
En réalité, on ne sait pas pour quelle raison l'autre conducteur vous a coupé la priorité. C'est donc uniquement la pensée automatique qui a dicté votre émotion, sans lien avec la réalité.
La gestion des émotions passe souvent par la prise de conscience des pensées automatiques qui les accompagnent, en vue de la modification de ces dernières.

Car penser différemment, c'est déjà ressentir différemment."

 

Apprenez à conduire votre cerveau de Yves-Alexandre THALMANN

Publication du 23 janvier 2017

Toujours du positif

 

"Nous devons toujours nous relier à des émotions et à des sentiments positifs, et à toutes les valeurs positives de notre vie.

Cela nous aidera à basculer de nouveau vers le Meilleur.

Le soleil est toujours là quelle que soit la météo.

Apprendre à voir qu'au-delà d'un problème, d'une difficulté, d'un mal-être, il y a toujours du positif chez soi et dans notre vie".

Publication du 13 janvier 2017

Nos conflits internes

 

Nous sommes souvent soumis à des conflits internes. Ce qui peut provoquer des difficultés à prendre une ou des décisions.

C'est comme si nous étions tirailler entre un Moi et un autre Moi. Chaque Moi a sa raison d'être et a des besoins profonds.

 

Plongez dans vos Moi, identifiez-les, écoutez-les et remarquez ce qui est vraiment importants pour chacun d'eux. Acceptez leurs différences...

Ainsi, vous pourrez prendre des décisions sereinement puisque vous connaîtrez toutes les conséquences négatives et positives de vos choix.

De plus, vous aurez expérimenter avec curiosité et lucidité la nouvelle situation sans être dans les regrets de ce que vous auriez pu ou du faire.

Publication du 6 janvier 2016...... 2017 ! Bonne année !!

En 2017, je me permets...

 

De m'exprimer, c'est la clé de l'authenticité

De me tromper, c'est un signe d'humilité

De risquer, c'est un pas vers la liberté

De dire non, c'est le gage de l'affirmation

De m'isoler, c'est le seuil de l'intériorité

D'écouter, c'est l'itinéraire de la vérité

De m'intérroger, c'est l'éclaircie de l'incertitude

De dire la vérité, c'est le miroir de la transparence

De m'émouvoir, c'est l'ouverture à l'émerveillement

De pleurer, c'est l'éclosion de la sensibilité

De rire, c'est l'apanage de la joie

De chanter, c'est le palliatif de la tristesse

De prier, c'est l'abreuvement à la source

De pardonner, c'est l'ultime pas vers la libération

De remercier, c'est l'amorce vers la gratitude

 

Publication du 30 décembre 2016

Les 3 portes de la Sagesse, Charles Brulhart

 

Un Roi avait pour fils unique un jeune Prince courageux, habile et intelligent. Pour parfaire son apprentissage de la Vie, il l’envoya auprès d’un Vieux Sage.
« Eclaire-moi sur le Sentier de la Vie », demanda le Prince.
« Mes paroles s’évanouiront comme les traces de tes pas dans le sable, répondit le Sage. Cependant je veux bien te donner quelques indications. Sur ta route, tu trouveras 3 portes. Lis les préceptes indiqués sur chacune d’entre elles. Un besoin irrésistible te poussera à les suivre. Ne cherche pas à t’en détourner, car tu serais condamné à revivre sans cesse ce que tu aurais fui. Je ne puis t’en dire plus. Tu dois éprouver tout cela dans ton coeur et dans ta chair. Va, maintenant. Suis cette route, droit devant toi. »
Le Vieux Sage disparut et le Prince s’engagea sur le Chemin de la Vie.
Il se trouva bientôt face à une grande porte sur laquelle on pouvait lire … « CHANGE LE MONDE » . « C’était bien là mon intention, pensa le Prince, car si certaines choses me plaisent dans ce monde, d’autres ne me conviennent pas. » Et il entama son premier combat. Son idéal, sa fougue et sa vigueur le poussèrent à se confronter au monde, à entreprendre, à conquérir, à modeler la réalité selon son désir. Il y trouva le plaisir et l’ivresse du conquérant, mais pas l’apaisement du coeur. Il réussit à changer certaines choses mais beaucoup d’autres lui résistèrent.
Bien des années passèrent. Un jour il rencontra le Vieux Sage qui lui demande : « Qu’as-tu appris sur le chemin ? » « J’ai appris, répondit le Prince, à discerner ce qui est en mon pouvoir et ce qui m’échappe, ce qui dépend de moi et ce qui n’en dépend pas ». « C’est bien, dit le Vieil Homme. Utilise tes forces pour agir sur ce qui est en ton pouvoir. Oublie ce qui échappe à ton emprise. » Et il disparut.
Peu après, le Prince se trouva face à une seconde porte. On pouvait y lire « CHANGE LES AUTRES » . « C’était bien là mon intention, pensa-t-il. Les autres sont source de plaisir, de joie et de satisfaction mais aussi de douleur, d’amertume et de frustration. » Et il s’insurgea contre tout ce qui pouvait le déranger ou lui déplaire chez ses semblables. Il chercha à infléchir leur caractère et à extirper leurs défauts. Ce fut là son deuxième combat.
Bien des années passèrent. Un jour, alors qu’il méditait sur l’utilité de ses tentatives de changer les autres, il croisa le Vieux Sage qui lui demanda : « Qu’as-tu appris sur le chemin ? » « J’ai appris, répondit le Prince, que les autres ne sont pas la cause ou la source de mes joies et de mes peines, de mes satisfactions et de mes déboires. Ils n’en sont que le révélateur ou l’occasion. C’est en moi que prennent racine toutes ces choses. » « Tu as raison, dit le Sage. Par ce qu’ils réveillent en toi, les autres te révèlent à toi-même. Soit reconnaissant envers ceux qui font vibrer en toi joie et plaisir. Mais sois-le aussi envers ceux qui font naître en toi souffrance ou frustration, car à travers eux la Vie t’enseigne ce qui te reste à apprendre et le chemin que tu dois encore parcourir. » Et le Vieil Homme disparut.
Peu après, le Prince arriva devant une porte où figuraient ces mots « CHANGE-TOI TOI-MEME » . « Si je suis moi-même la cause de mes problèmes, c’est bien ce qui me reste à faire, » se dit-il. Et il entama son 3ème combat. Il chercha à infléchir son caractère, à combattre ses imperfections, à supprimer ses défauts, à changer tout ce qui ne lui plaisait pas en lui, tout ce qui ne correspondait pas à son idéal.
Après bien des années de ce combat où il connut quelque succès mais aussi des échecs et des résistances, le Prince rencontra le Sage qui lui demanda : Qu’as-tu appris sur le chemin ? » « J’ai appris, répondit le Prince, qu’il y a en nous des choses qu’on peut améliorer, d’autres qui nous résistent et qu’on n’arrive pas à briser. » « C’est bien, » dit le Sage. « Oui, poursuivit le Prince, mais je commence à être las de ma battre contre tout, contre tous, contre moi-même. Cela ne finira-t-il jamais ? Quand trouverai-je le repos ? J’ai envie de cesser le combat, de renoncer, de tout abandonner, de lâcher prise. » « C’est justement ton prochain apprentissage, dit le Vieux Sage. Mais avant d’aller plus loin, retourne-toi et contemple le chemin parcouru. » Et il disparut.
Regardant en arrière, le Prince vit dans le lointain la 3ème porte et s’aperçut qu’elle portait sur sa face arrière une inscription qui disait « ACCEPTE-TOI TOI-MEME. » Le Prince s’étonna de ne point avoir vu cette inscription lorsqu’il avait franchi la porte la première fois, dans l’autre sens. « Quand on combat on devient aveugle, se dit-il. » Il vit aussi, gisant sur le sol, éparpillé autour de lui, tout ce qu’il avait rejeté et combattu en lui : ses défauts, ses ombres, ses peurs, ses limites, tous ses vieux démons. Il apprit alors à les reconnaître, à les accepter, à les aimer. Il apprit à s’aimer lui-même sans plus se comparer, se juger, se blâmer.
Il rencontra le Vieux Sage qui lui demanda : « Qu’as-tu appris sur le chemin ? » « J’ai appris, répondit le Prince, que détester ou refuser une partie de moi, c’est me condamner à ne jamais être en accord avec moi-même. J’ai appris à m’accepter moi-même, totalement, inconditionnellement. » « C’est bien, dit le Vieil Homme, c’est la première Sagesse. Maintenant tu peux repasser la 3ème porte. » A peine arrivé de l’autre côté, le Prince aperçut au loin la face arrière de la seconde porte et y lut « ACCEPTE LES AUTRES » . Tout autour de lui il reconnut les personnes qu’il avait côtoyées dans sa vie ; celles qu’il avait aimées comme celles qu’il avait détestées. Celles qu’il avait soutenues et celles qu’il avait combattues. Mais à sa grande surprise, il était maintenant incapable de voir leurs imperfections, leurs défauts, ce qui autrefois l’avait tellement gêné et contre quoi il s’était battu.
Il rencontra à nouveau le Vieux Sage. « Qu’as-tu appris sur le chemin ? » demanda ce dernier. J’ai appris, répondit le Prince, qu’en étant en accord avec moi-même, je n’avais plus rien à reprocher aux autres, plus rien à craindre d’eux. J’ai appris à accepter et à aimer les autres totalement, inconditionnellement. » « C’est bien, » dit le Vieux Sage. C’est la seconde Sagesse. Tu peux franchir à nouveau la deuxième porte. Arrivé de l’autre côté, le Prince aperçut la face arrière de la première porte et y lut « ACCEPTE LE MONDE« . Curieux, se dit-il, que je n’aie pas vu cette inscription la première fois. Il regarda autour de lui et reconnut ce monde qu’il avait cherché à conquérir, à transformer, à changer. Il fut frappé par l’éclat et la beauté de toute chose. Par leur perfection. C’était pourtant le même monde qu’autrefois. Etait-ce le monde qui avait changé ou son regard ?
Il croisa le Vieux Sage qui lui demanda. « Qu’as-tu appris sur le chemin ? » « J’ai appris, dit le Prince, que le monde est le miroir de mon âme. Que mon âme ne voit pas le monde, elle se voit dans le monde. Quand elle est enjouée, le monde lui semble gai. Quand elle est accablée, le monde lui semble triste. Le monde, lui, n’est ni triste ni gai. Il est là ; il existe ; c’est tout. Ce n’était pas le monde qui me troublait, mais l’idée que je m’en faisais. J’ai appris à accepter sans le juger, totalement, inconditionnellement. »
C’est la 3ème Sagesse, dit le Vieil Homme. Te voilà à présent en accord avec toi-même, avec les autres et avec le Monde. » Un profond sentiment de paix, de sérénité, de plénitude envahit le Prince. Le Silence l’habitat. « Tu es prêt, maintenant, à franchir le dernier Seuil, dit le Vieux Sage, celui du passage du silence de la plénitude à la Plénitude du Silence ». Et le Vieil Homme disparut.
Charles Brulhart, décembre 1995

 

Publication du 20 décembre 2016

Notre discours intérieur

 

"Notre façon de nous parler à nous-mêmes est le plus souvent incroyablement sévère, voir insultante : jamais nous ne nous adresserions à autrui comme à nous-mêmes, sous peine de nous prendre des bourre-pifs un peu trop réguliers. Le premier critère d’un discours intérieur qui favorise l’estime de soi et un état d’esprit plus positif, c’est de se parler à soi-même avec bienveillance."

 

 

Contact et rendez-vous

Le siège de JMAssociés se situe à Saint-Junien (87200)

 

Pour toute question ou prise de rendez-vous, vous pouvez utiliser notre formulaire de contact.